Jacqueline 1, Bruno 0

Il y a quelques mois je vous faisais part de mon sentiment sur la proposition de réforme de la taxe d'habitation ici. En bonne élue locale centriste, Jacqueline Gourault, Ministre auprès du Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, annonçait en janvier sa préférence pour le maintien d'un impôt "plus juste" en lien avec le territoire, en substitution de la suppression (que l'on annonce désormais totale) de la taxe d'habitation. Proposition totalement en phase avec notre propos.

Recadrage immédiat de notre Ministre de l'Economie Bruno Le Maire : "il n'y aura pas d'impôt nouveau durant le quinquennat".

Or, la Gazette des Communes révèle ces jours-ci que la mission Richard-Bur, mise en place par Matignon pour réfléchir sur le devenir de la fiscalité locale, envisage désormais officiellement cette hypothèse d'un impôt local assis sur le revenu, afin de faire en sorte que les propriétaires ne soient pas les seuls concernés par la fiscalité locale. Une bonne idée à mon avis, pour les raisons exposées dans mon post de juin dernier.

Reste, si ce scénario était finalement retenu par le Gouvernement, à trouver les acrobaties sémantiques permettant d'expliquer qu'il ne s'agit pas d'un nouvel impôt, mais de la mise en place d'une assiette locale d'un impôt d'ores et déjà existant. Je ne me fais pas trop de soucis à ce sujet.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Macron – Philippe, un ticket chic et choc à la tête du Pays

Mon analyse de la séquence présidentielle

Zoom sur la taxe d'habitation